Expression orale en anglais

accueil > catalogue > expression orale en anglais à l'international

Formations animées

- Prendre la parole en public en anglais, face à un public international PPPINT01
- Prendre la parole en public face à un public anglo-saxon (UK, USA, Allemand) PPPINT02
- S'exprimer en réunion en anglais, face à un public international ORAINT01
- S'exprimer en réunion face à un public anglo-saxon (UK, USA, Allemand, etc.) ORANT02
- Savoir démontrer et argumenter pour mieux faire passer ses idées et convaincre,
en réunion en anglais, face à un public international ORAINT03

- Savoir démontrer et argumenter pour mieux faire passer ses idées et convaincre,
en réunion en anglais, face à un public anglo-saxon (UK, USA, Allemand, etc.) ORANT04

Apports des formations

Les repères étudiés, qu'ils soient techniques, linguistiques ou culturels,  permettent de lever les ambiguïtés et obstacles à la communication orale en anglais. Les techniques rassurent et orientent les collaborateurs, structurent et fluidifient leur expression en anglais en situations professionnelles. L'apport des formations porte à la fois sur les techniques de communication, et sur les moyens linguistiques pour les mettre en oeuvre.

Besoins

Les collaborateurs, managers ou membres de l'équipe, se trouvent très souvent désarmés et diminués face à des interlocuteurs beaucoup mieux formés qu'eux à l'expression orale en anglais. Car s'exprimer en anglais en contexte professionnel dépasse le simple cadre de la linguistique; en effet, il s'agit bien ici de pouvoir s'adapter et répondre aux attentes d'interlocuteurs souvent impatients, porteurs d'interrogations, d'aprioris et d'objections, dont il faut vaincre les méfiances et les réticences. Si l'exercice devient difficile, c'est qu'au delà de l'anglais, il faut communiquer à des cultures aux modes de pensée, de raisonnement et de valeurs souvent très éloignés.

Contexte

Devoir s'exprimer en anglais en contexte professionnel est de plus en plus quotidien - téléphone, face à face, réunions, etc. On ne demande plus seulement de savoir "parler anglais", mais aussi de pouvoir faire passer un message précis, de faire valoir les choix de l'entreprise dans cette langue. L'exercice se complique d'autant plus que les interlocuteurs sont d'une culture peu familière au collaborateur, que les accents locaux sont moins facilement identifiés.